L'Europe s'engage en Hauts-de-France



JME 2020 : L’ECONOMIE AU COEUR DES PREOCCUPATIONS

Pour atteindre les objectifs de la stratégie « Pour une Europe intelligente, durable et inclusive », une attention particulière est portée au soutien aux PME qui représentent en Europe 2/3 des emplois dans le privé et 99% des entreprises. Leur compétitivité favorise en effet l’emploi, la création de richesses sur un territoire et l’attractivité de celui-ci. Il s’agit également de les aider à baisser leur impact écologique. Sans oublier de les appuyer en cas de difficultés, comme elles ont pu en rencontrer durant le confinement mis en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Un soutien à l’activité économique dans tous les domaines

Le soutien s’effectue à travers les Fonds européens structurels et d’investissement que sont le FEDER, le FSE, le FEADER et le FEAMP.

En matière économique, le FEDER tente de développer l’entreprenariat, d’accompagner la consolidation structurelle des PME (en les aidant à relever les nouveaux défis que sont par exemple le numérique, l’environnement), de les inscrire dans des démarches d’innovations pour conquérir de nouveaux marchés.

C’est le cas de l’entreprise Decayeux, en perpétuelle innovation avec récemment la première boîte à colis connectée et sécurisée.

Le FSE quant à lui vise plutôt à favoriser l’équité salariale, à mettre en cohérence la qualification de la main d’œuvre et les besoins des entreprises (avec le programme opérationnel national pour les salariés et la lutte contre le décrochage scolaire, le programme opérationnel régional intervenant davantage sur la formation professionnelle des demandeurs d’emplois), l’aide à la création et la consolidation des activités de l’ESS

Ce soutien des fonds structurels s’effectue de plusieurs manières et à travers plusieurs outils :

  • l’ingénierie financière par le bais de Nord France Amorçage (fonds de co-investissement régional, uniquement porté par la Région Hauts-de-France) ou encore du fonds CAP 3RI (qui accompagne et finance les entreprises au cœur de la Troisième Révolution industrielle, avec le soutien du FEDER).
  • la subvention aux têtes de réseaux, telles que l’appui à l’entreprenariat par le biais des boutiques à l’essai, la coordination des actions par les chambres consulaires au profit de leurs membres (déploiement du numérique, formation, accès à de nouveaux marchés comme le permet le FEDER avec le projet ArtiMarchés par exemple).
  • la subvention directe pour les projets FEADER et FEAMP et les projets collectifs visant l’innovation de procédé et de produit.

LES PME, cibles premières du soutien de l’Union européenne

Arrêtons-nous un instant sur le FEADER et le FEAMP justement.

Le Fonds européen agricole pour le développement rural est l’instrument de financement consacré au développement rural, dans le cadre de la politique spécifique dédiée à cette thématique au sein de la Politique Agricole Commune (PAC, dont l’autre aspect, appelé le Premier pilier, permet de soutenir les marchés et les revenus agricoles).

Le FEADER permet d’améliorer la performance des exploitations agricoles et forestières notamment par l’application d’innovations, le transfert de connaissance et la formation, les projets démonstrateurs. L’objectif est aussi de les inscrire dans les enjeux de préservation de l’environnement.

Il s’agit également de les aider à diversifier leurs activités (à l’image de la SCEA Selin qui a développé un distributeur de produits locaux) et d’aider les collectivités à développer de nouvelles activités (comme la réouverture d’une boulangerie de La Neuville-Roy) et de nouveaux services pour la population (comme la mise en place d’une Maison de santé pluridisciplinaire à La Capelle).

Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche intervient dans le cadre de la politique commune de la pêche et de la politique maritime intégrée. Il vise à encourager une pêche et une aquaculture durable, innovante et compétitive, à améliorer l’emploi et la cohésion territoriale,…

Les objectifs du FEAMP sont proches de ceux du FEADER pour les secteurs de la pêche, de la conchyliculture et de l’aquaculture. Il vise notamment à favoriser de nouveaux débouchés pour les produits de la pêche, comme l’illustre le projet de l’entreprise Select Opale.

Il faut signaler enfin qu’il existe un programme sectoriel européen qui soutient la compétitivité des PME : le programme COSME (programme for the competitiviness of enterprises and SMEs). Complémentaire au programme Horizon 2020, COSME a pour objectifs :

  • de renforcer la compétitivité et le développement durable des entreprises européennes, y compris dans le secteur du tourisme,
  • d’encourager une culture d’entreprise notamment auprès des jeunes,
  • de promouvoir la création et la croissance des PME.

COSME met l’accent sur les instruments financiers et le soutien à l’internationalisation des entreprises. Il est doté d’un budget de 2,3 Milliards d’euros dont 60% sont alloués aux instruments financiers.

Pour aller plus loin sur ces questions :

Découvrir le FEAMP

Apprendre sur le FEADER par le biais des projets mis en place dans toute l’UE

Tout connaître du FEADER en France (les bonnes pratiques,…) et son réseau d’animation

FEDER et Compétitivité des PME

Compétitivité des entreprises dans le domaine agricole et forestier